Métavers : tendance ou éphémère ?

 

​Tendance du Métavers : buzzword ou opportunité durable ?

Octobre 2021, Mark Zuckerberg secoue la planète web en annonçant que Facebook devient Meta, en référence au Métavers. Concept qui ne date pourtant pas d’hier ! S’il est épineux d’accorder nos violons sur une unique définition du Métavers (Metaverse pour les anglophones), cet univers immersif a de quoi faire parler de lui. Devenu une véritable tendance, selon Gartner, le métavers est un espace collectif virtuel, à l’origine de la convergence d’une réalité physique et numérique virtuellement améliorée. Espace persistant, il offre des expériences immersives, accessibles depuis tous types d’appareils (des tablettes aux casques de réalité virtuelle). Pourquoi les marques ont-elles jeté leur dévolu sur la tendance Métavers ? S’agit-il d’un buzzword ou d’une opportunité durable ?



Vers une réinvention et un réenchantement des marques grâce à la tendance du métavers

Si le métavers adresse une grande pluralité de secteurs (retail, luxe, santé, immobilier, assurances, événementiel, etc.) renouveler l’expérience client ou collaborateur s’avère aujourd’hui une nécessité. Au même titre que l’impact du web 2 autrefois, cet univers immersif bouscule les marques. La tendance du métavers représente une nouvelle manière de créer, de vendre ses produits (avec plus de transparence), de tester de nouveaux contenus, d’investir, ou encore de faire de l’événementiel dans des espaces inédits et avec une infinité de participants. À juste titre, le cabinet de conseil McKinsey qualifie le Métavers de « source massive de croissance pour les décennies à venir ».
En effet, supprimer les limites du monde physique augmente le champ des possibles avec le Métavers. Par ailleurs, avec l’avènement du NFT, conférant plus de rareté aux produits, les marques gagnent en singularité. Plus loin qu’un simple réenchantement et que l’opportunité marketing, la blockchain et les NFT, technologies aujourd’hui matures, font la part belle au Métavers. Les marques sont plus enclines à commercialiser certains produits (virtuels ou non virtuels), car certifiés par des NFT. Elles peuvent ainsi cibler davantage de clients et combattre la contrefaçon. Par ailleurs, le NFT faisant office de pièce unique, sécurisé par la blockchain, répond au besoin d’ultra personnalisation et de rareté dont ont besoin les clients. Outre le lien direct avec les marques, les opérations entre usagers (ventes de NFT par exemple) se retrouvent 100 % sécurisées et n’ont plus besoin d’intermédiaire. Ainsi, l’on peut affirmer que cet espace collaboratif et immersif ayant le vent en poupe offre pléthore de possibilités aux marques souhaitant se réinventer.

Un renouveau post ère covidienne : l’ascension de nouveaux usages au profit du métavers

Les confinements successifs ont accéléré de nouveaux usages et transformé l’expérience collaborateur. Sous un autre prisme, les particuliers ont adopté ou réadopté massivement expériences ludiques et nouvelles technologies. D’une part, nous avons assisté à l’émergence des rencontres virtuelles, d’autre part à la montée en puissance de jeux immersifs et collaboratifs. Certains acteurs de la tech et du web ont flairé une opportunité et l’ont saisie d’assaut, s’affirmant rapidement experts du métavers ou cherchant à développer de nouveaux usages. Si les retrouvailles physiques reprennent du galon après 2 ans de stand-by imposé, les rendez-vous virtuels et l’attrait de la nouveauté semblent attiser la curiosité de nombreux usagers. À commencer par les jeunes générations, pour qui l’avatar est une seconde peau et qui prolongent naturellement l’expérience physique via le smartphone.

Tendance du métavers : la clé d’émerveillement de la Génération Alpha ?

Succédant à la génération Z, la génération Alpha regroupe les personnes nées entre 2010 et le milieu des années 2020. Nombreuses sont les entreprises ayant compris comment s’adresser à cette nouvelle jeunesse, considérablement touchée par la technologie. Plus encore, zappeur né, le consommateur Alpha est en recherche constante d’expériences uniques et authentiques. L’Alpha n’hésite pas à acheter un NFT (ex : une paire de baskets dernier cri pour son avatar), par nécessité de se démarquer et de posséder une pièce unique. Sans aller jusqu’à l’idée de supplanter l’identité réelle au profit de l’identité virtuelle, les sociologues et psychologues s’accordent à dire que l’avatar, sous couvert de technologies immersives, occupe une place prépondérante dans le quotidien de ces générations. En somme, pour combler les besoins des jeunes de la génération Alpha, les marques n’ont d’autre choix que de faire preuve de créativité et d’adaptabilité. Un défi de taille, dont le métavers et le web3 pourraient bien être un élément de réponse.

Quels éléments de la mode du métavers peuvent compromettent un succès durable ?

Certaines marques et certains experts du web restent réticents ou doutent à l’idée de voir un jour le métavers devenir un second espace pérenne de travail, ou une plateforme généralisée pour l’e-commerce et l’événementiel. Leurs doutes peuvent être justifiés par les freins technologiques et notamment les casques de réalité virtuelle ou le manque d’innovation de certaines plateformes. Les plus optimistes sont intimement convaincus que les éditeurs (hardware et software) ont saisi la balle au bond et misent sur leur R&D afin d’asseoir et participer au succès du web 3 et de la tendance du métavers. L’autre frein demeure l’immaturité des dispositifs d’interopérabilité entre les différentes plateformes de métavers. 

Alors, Métavers : buzzword ou concept durable ? 

Rome ne s’est pas faite en un jour ! S’il y a encore des progrès à réaliser et un challenge à relever, le concept du métavers semble être une opportunité durable pour les annonceurs. Budget, objectifs, type d’usages, autant de facteurs influant sur la mise en place de stratégies pérennes. 

Par ailleurs, certaines marques réticentes peinent encore à croire que cet univers immersif 3.0 bousculera durablement leur business, percevant le métavers comme une tendance, un simple effet de mode. Pourtant, tout laisse à croire que l’émergence et l’adoption croissante des technologies immersives permettra à tout un chacun de faire du métavers un espace de rencontre, d’expérience et d’achat populaire. Envie d’en savoir plus sur le métavers et ses différents usages ? Découvrez le programme des conférences de MetaDays ou demandez-nous plus d’infos.

Article rédigé par Mélissa PÉRIÉ, Directrice des Conférences, Congrès MetaDays

Comment les Ressources humaines vont-elles être transformées par le Métavers ?

Le Métavers (ou Metaverse) est sur toutes les lèvres, si bien qu'il semble impacter diverses fonctions en entreprise : marketing, digital, juridique, communication et même les Ressources humaines.  La pandémie a certes contraint de rester chez soi, elle a également...
l
Restez informé !